Podcast natif heure de gloire de l'audio
Tendances

Podcast natif : l’heure de gloire de l’audio

Avez-vous déjà expérimenté le podcast, ce nouveau contenu audio en vogue ? Je vous explique ici les raisons pour lesquelles le podcast natif connaît son heure de gloire.

Le podcast, peut-être avez-vous déjà expérimenté ce nouveau contenu en vogue ou bien en avez-vous entendu parlé ? C’est ce contenu audio que l’on peut écouter à n’importe quel moment. Pour cet article, je vais plus particulièrement vous parler du podcast natif dont il est question. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, je vante les mérites de ce contenu audio au sein même d’un contenu textuel ! Rendons-nous à l’évidence : les podcasts séduisent de plus en plus, tout simplement parce que leurs avantages sont nombreux pour les consommateurs. Et en tant que (futur) marketeux, il est important que vous compreniez les raisons pour lesquelles le podcast natif monte en puissance et connaît aujourd’hui son heure de gloire !

Saturation des blogs et gloire des podcasts

Il faut se l’avouer, aujourd’hui on va lire de moins en moins d’articles de blog. Pourquoi ? Parce que les internautes vont préférer des contenus présentés de façon plus fun et dans lesquels, ils apprennent, s’amusent et se divertissent. Et clairement, les blogs ont la réputation d’être ennuyeux à lire. Oui, oui, j’ose critiquer les blogs alors que j’en possède un ! Le comble, n’est-ce pas ? Mais c’est vrai, les blogeurs (dont moi) ne créent pas un blog pour que vous pleuriez de rire mais plutôt pour vous apporter des contenus qui répondront à vos attentes. 

Un autre aspect qui explique la chute des blogs, concerne les appareils utilisés. Ils sont en grande majorité consultés sur ordinateur parce que c’est plus pratique de lire un contenu long sur ce device (ah oui Mes Petits Marketeux, j’oubliais de vous dire qu’on ne parle pas d’appareil mais de device). A l’inverse, les podcasts n’ont pas cette réputation d’être pénibles mais apportent plutôt des informations sur un ton dynamique, le tout consommables sur smartphone

Si je me suis permise cette petite digression sur les blogs, c’est parce que je pense que la chute des blogs est en partie liée à la montée en puissance des podcasts natifs, qui sont devenus les nouveaux contenus à la mode. En effet, alors que le nombre de podcasts disponibles s’étendait à 3000 en 2005, on en compte aujourd’hui plus de 900 000 dans le monde selon Apple Takes Podcasting Mainstream.  

La signification de podcast 

Mais que signifie réellement le terme de podcast ? Il s’agit en réalité d’une combinaison des mots « iPod » et « broadcast », créée par Ben Hammersley, un journaliste de The Guardian. Rappelez-vous, l’époque où c’était tendance de faire écouter à ses amis ses musiques préférées sur son iPod de couleur flashy. Progressivement, ces petits objets ont été délaissés, au profit des applications de téléchargement de musiques. Et aujourd’hui, la consommation des contenus audios s’est élargie pour faire place aux podcasts, ces contenus audio disponibles gratuitement sur les plateformes d’écoute et de podcasts.

Les replays d’émission de radio versus les podcasts natifs

A présent, il faut que vous sachiez que le terme podcast peut faire écho à deux éléments : les podcasts issus d’une émission de radio et ceux qui ne le sont pas. Pour le sujet de cet article, c’est la deuxième catégorie qui nous intéresse : ceux n’ayant jamais été diffusés en radio. Ce sont les podcasts natifs. 

De quoi s’agit-il ? Un podcast natif est un contenu audio, non diffusé à la radio qu’il est possible d’écouter à tout moment de la journée puisqu’il ne s’inscrit pas dans une grille de programmes. Ce n’est donc pas le fameux replay des émissions de radio, aussi appelé podcast de rattrapage. 

Si je vous parle de cette distinction, c’est parce que j’ai déjà commis la faute ! Auparavant, je pensais que tous les podcasts étaient exclusivement destinés aux habitués des médias radios. Or, comme je n’étais pas une fervente auditrice d’une quelconque chaîne de radio, je me suis dit « laisse-tomber Virginie, ce n’est pas pour toi ». Vous savez-quoi ? J’avais tout faux !!! Désormais, je suis fan de ce contenu car il offre de nombreux avantages dont je vous parle ci-dessous.

Les avantages des podcasts natifs

Du contenu disponible à tout moment

On peut le consommer dans n’importe quel lieu (dans les transports en communs, en voiture, au travail, chez soi, dans sa salle de sport, etc), à tout instant de la journée (en prenant son petit-déjeuner, sur le chemin du travail, pendant sa pause déjeuner) et lors de différentes activités (en cuisinant, en dessinant, en lisant, en repassant, en faisant du sport, etc.).

Il n’est pas rare de faire autre chose pendant l’écoute. En ce sens, il se consomme tel un snack content (petit contenu que l’on consomme rapidement tel un snack à manger) puisqu’il s’écoute à tout moment de la journée.

Un format captivant

Par son format particulier, le podcast natif va plus facilement captiver l’attention car ce qui est raconté va être pédagogique et divertissant, à la façon d’une histoire. Les podcasteurs usent des codes du storytelling pour susciter l’attention de l’auditeur. 

Une émotion plus vive par la voix et les sons

Lorsque vous écoutez un podcast, vous entendez une voix et par moment des sons. Cela vous donne la sensation d’être à côté de la personne qui parle, voire même de faire partie de la conversation. A son écoute, plusieurs émotions peuvent subvenir, suivant ce qui est dit, le ton employé (calme, énervement, humour, etc.) et les bruits extérieurs. D’ailleurs, il est impossible d’échapper au traditionnel générique qui rentre dans la tête et à certains sons du quotidien (bruits de pas, couverts qui se touchent, boutons d’ascenseur, etc.). Chacun de ses sons aura pour effet de vous plonger davantage dans l’histoire.

Un sentiment de proximité plus fort avec l’auditeur

Entendre une voix qui parle directement à soi suscite davantage l’intérêt que la lecture d’un texte ou le visionnage d’une vidéo car l’auditeur a le sentiment que l’on s’adresse directement à lui et qu’il n’est pas une personne parmi tant d’autres. Cela créée ainsi une relation quelque peu intime entre le média et l’auditeur. La proximité se fait encore plus ressentir lorsque l’auditeur porte ses écouteurs.

Une mémorisation efficace 

Pour ceux qui ont une forte capacité de mémorisation par l’ouïe, c’est assez facile de retenir les informations dites. Cependant, la mémorisation ne dépend pas seulement du sens utilisé (vue, ouïe, odorat, goût, toucher) mais également de l’action effectuée pendant l’écoute du podcast.

Imaginez que vous fassiez quelque chose qui nécessite une grande attention, vous retiendrez difficilement ce qui s’est dit, sauf si vous avez des supers pouvoirs (mais clairement, moi je sais que je ne peux pas faire quelque chose de trop compliqué pendant l’écoute d’un podcast). En revanche, si vous faîtes une action mécanique (comme peler des patates par exemple), il n’y a pas besoin de réfléchir (si ce n’est de faire attention à ne pas se couper) et votre attention au podcast se fait plus grande.

Une consommation dans son intégralité et principalement sur smartphone

Saviez-vous que les auditeurs seraient 90% à écouter leur podcast jusqu’à la fin ? Cela reste donc un contenu que l’on consomme dans son intégralité, à la différence des vidéos ou articles de blog qui sont rarement visionnés ou lus jusqu’à la fin (et dire que cet article ne sera pas lu jusqu’au bout par tous, pauvre de moi) ! Par ailleurs, les podcasts sont largement consommés depuis mobile, puisque 60% d’entre eux sont écoutés depuis un smartphone, selon une étude Médiamétrie.

Des thématiques pour tous les goûts

Quels que soient vos centres d’intérêt, votre domaine professionnel, vos aspirations, vos préférences, vos habitudes, vos envies secrètes, vous trouverez forcément un podcast qui vous intéresse.

L’un des gros avantages de ce format est qu’il permet de s’adresser à une catégorie précise et de ne pas se louper dans sa cible, ce qui représente un avantage considérable pour vous, Mes Petits Marketeux.

On trouve des sujets variés : le bien-être, la confiance en soi, le féminisme, l’amour, l’écologie, la politique, l’entrepreneuriat, l’humour, la culture générale, la sexualité, l’alimentation, la mode, la beauté, la décoration, la littérature, le cinéma, le sport, etc. Honnêtement cette liste pourrait continuer encore très très très longtemps, tellement les sujets traités sont infinis.

Des objectifs variés

Il faut avoir conscience que chaque podcast possède un objectif différent. Selon son concept, son format et son audience, l’objectif visé pour l’auditeur sera différent.

Parmi les enjeux, on peut noter la volonté de : sensibiliser, expliquer, informer, inviter à réfléchir, inspirer, renforcer l’imagination, motiver, convaincre, réconforter, divertir, amuser, etc.

Le fonctionnement d’un podcast 

Ce format audio, disponible sur des plateformes de téléchargement, semble suivre une logique. En effet, dans la plupart des cas, on retrouve une composition similaire : générique – présentation rapide du podcast – introduction de la thématique abordée – développement – conclusion – promotion du podcast. Toutefois, à l’écoute de plusieurs podcasts natifs, on se rend rapidement compte qu’il n’y a de format propre mais que chacun détermine ses caractéristiques. 

Autant d’interlocuteurs que possible

Son format est assez libre. Cela peut être une personne qui parle seule sur un sujet en particulier, plusieurs personnes qui discutent sur une thématique, ou encore une personne qui interview un expert du sujet traité, un récit personnel, une fiction, un documentaire, etc. Bref, il en faut pour tous les goûts !

Une durée et une fréquence, différentes pour chacun

On notera d’autres éléments, assez libres tels que la durée et la fréquence. Il n’y a pas de règle fixe comme le fait qu’un film dure en moyenne 1h30. Ainsi, vous observerez, certains podcasts d’une durée de 5 minutes, d’autres de 20 minutes, d’autres  de 40 minutes et d’autres encore de plus d’une heure. De même, certains optent pour des diffusions journalières, hebdomadaires, mensuelles, bi-mensuelles, trimestrielles.

Finalement, la charge de travail demandée, l’équipe présente derrière et la variété d’informations recueillies vont déterminer la durée et la fréquence du contenu. 

Un ton à déterminer et à garder

Un dernier élément qui diffère selon le podcast est le ton adopté. Est-ce que ce sera un ton sérieux, pédagogique, émotionnel, comique, féerique, etc … ? Le podcasteur aura une ligne éditoriale qu’il devra respecter tout le long. 

Une chose est sûre, une fois que plusieurs éléments sont fixés (déroulement, nombre d’interlocuteurs, type de discussions, durée, fréquence, ton adopté), le format reste tel quel. Comme en marketing, une fois l’identité établie, on ne change pas ou très peu la forme, au risque de perdre ses auditeurs. 

Si le podcast natif connaît son heure de gloire, je ne pense pas que l’effet s’essoufflera de si tôt. A mon sens, ce n’est pas qu’une simple tendance mais un signal pour nous faire comprendre que les consommateurs sont à la recherche de nouveaux types de contenus. Avec les podcasts natifs, ils peuvent l’écouter à n’importe quel moment de la journée et ce dans toutes leurs actions du quotidien. Par sa dimension audio et par la charge émotionnelle que provoque l’écoute d’une voix, les auditeurs retiennent plus facilement, se sentent proches des podcasteurs et sont davantage captivés. Les Petits Marketeux que vous êtes ont donc tout intérêt à s’intéresser de près à ce contenu pour définir un podcast qui ressemble à votre cible et offrir une expérience particulière. 

À propos Virginie

Hello, je m’appelle Virginie et c’est après une licence en lettres modernes, une formation en communication et un MBA spécialisé en marketing stratégique que j’ai décidé de m’orienter vers une carrière de marketeuse. Parce que j’adore me renseigner sur ce domaine et que la transmission est une valeur qui m’importe, j’ai créé mespetitsmarketeux.fr : un blog dédié à tous les marketeux à en devenir ou à ceux venant juste de se faire une place sur le marché de l’emploi.

0 comments on “Podcast natif : l’heure de gloire de l’audio

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :